Antichan de Frontignes



Culture-Patrimoine



La Tour de Porcellus (XIIème)


A 600 m au Sud Est du village, perdu dans les châtaigniers et les premiers hêtres du Pic du Gar, à  ¼ d’heure de la route du Col des Ares on trouve en pleine forêt l’enceinte et le donjon d’un petit château fort. Ce « Castet de Pourcinglos » est aussi appelé dans la région « la Tour de Porcellus ».
Cette tour faisait sans doute partie (D’après C. Higounet dans son recueil « le Comté du Comminges ») du système de défense du bassin des Frontignes.


La Table d’orientation


  Erigée en 1924 dessinée par le pyrénéiste Raimond d’Espouy.

« Sur la route qui monte aux épaules du Gar,
De la Garonne au Col des Ares, le regard,
Au palier d’Antichan, contemple une merveille.
Un mur y fut dressé comme un bastion qui veille.
La terrasse qu'il porte en un tournant très court
Se ramasse. Tout l'horizon lui fait la cour.
...
Passant, qui que tu sois, fais halte et lentement,
Prenant la Table pour repère et t’accoudant,
Parcours chaque détail de beauté dont les lignes
Composent l’horizon du Bastion des Frontignes. »
Léopold Médan


Notre Dame de Brissan


 Extraits de « Notre Dame de Comminges » de l’Abbé A. Dumail :
Lieu de culte dédié à la Vierge pendant plus de 600 ans.
Il ne reste plus aujourd’hui qu’un pan de mur-clocher .
En 1729 cette chapelle était encore ouverte au culte, puisque le 28 Février de cette année-là, y fut célébré un mariage entre un garçon d’Antichan et une jeune fille de Génos.
La chapelle se trouvait au carrefour de plusieurs chemins venant d’Ore et de Frontignan au Sud, de Lourde à l’Ouest, de Saint Pé d’Ardet au Nord, d’Antichan au Sud Est. Elle a été une halte des pèlerins de Compostelle.


La source d’Oustech


« L’âme du village » : c’est une résurgence dans le massif calcaire de Gar-Cagire
Depuis toujours, elle alimente en eau potable le village d’Antichan. Son lavoir a été rénové avec l’aide bénévole des habitants du village en 1996.
Elle se situe sur l’ancienne voie romaine appelé chemin rural d’Antichan à Génos. Elle est longée par le GR 86, le chemin de Saint Jacques de Compostelle, le chemin de randonnée en VTT, la route pédestre N° 9 du canton de Barbazan.


L'Autel votif


« Artahe/Deo / Lucius Antistius / Syntropus / Votum solvit libens merito » : au dieu Artahe, Lucius Antistius a accompli son voeu avec une juste reconnaissance.
Autel votif dédié au dieu antique Artahe par le citoyen romain Lucius Antistius Syntropus. Le nom d’Antichan provient de celui d’Antistius, et Artahe survit dans celui de Saint Pé d’Ardet.


 

 

Le château


Datant du XVIème siècle, rénové au XVIIIème. Autrefois propriété des seigneurs de Bachos Binos qui étaient aussi sieurs d’Antichan, il a abrité au XIX ème siècle l’école des filles.

Aujourd’hui demeure privée.




Actualités